Les Chroniques d’Annabelle Bizarre

Épisode 1

Bonjour, je me présente, Annabelle Bizarre. C’est sûr qu’avec ce nom, j’ai beaucoup de misère à me faire des amies et mes parents, à se trouver du travail... C’est pourquoi nous déménageons presqu’à tous les mois! Changer d’école aussi quotidiennement serait très difficile pour moi, alors, je suis mes cours à l’ordinateur. Aussi, on dirait que les choses les plus étranges n’arrivent qu’à nous...

Ce mois d’octobre-ci, nous sommes dans une petite ville éloignée, plutôt en campagne. Le réseau Internet y est vraiment lent; je passe au moins une heure de plus à l’ordinateur! L’Halloween approche très rapidement et je n’ai aucun costume à me mettre! La plupart de nos choses restent dans les boites de déménagement. Le pire : ma mère a demandé au voisin si je pouvais passer l’Halloween avec sa fille qui a mon âge. Argh! Je ne la connais même pas! Trop humiliant!

Déjà une semaine que j’habite dans ma nouvelle maison. Selon moi, elle est assez laide avec tous les papiers-peints verts avec des pommes! J’ai fait un peu la connaissance de Mélanie, l’adolescente avec qui je vais passer la fête des morts. Elle est plutôt sympathique. Elle m’a avoué qu’elle aussi a de la difficulté à se faire des amies. Pourquoi? Eh bien, son nom de famille est : Mon GrosOrteil! Ha ha, Mélanie Mon GrosOrteil ! Il faut croire que nous avons plus de points en commun que je ne le pensais!

L’Halloween est demain et je n’ai RIEN pour me costumer ! J’envie Mélanie qui, elle, a un superbe costume de pirate! Ce matin, je me suis rendue chez elle pour que l’on établisse notre « Trajectoire-Bonbons ». Elle m’a expliqué les endroits supposément stratégiques pour amasser le plus de friandises possibles. Elle évita par contre une rue du quartier.  Je la questionnai à ce sujet et elle me raconta que l’on disait des choses pas très nettes au sujet d’un monstre qui habiterait à cet endroit, plus particulièrement dans une maison, la 1267 si j’en crois Google Map. Curieuse comme je suis, je décide de mener mon enquête...

La maison maudite, comme l’appelle les citadins, est devant moi. Il fait encore clair, je n’ai donc pas peur. Cinq minutes après, je décide que j’en ai assez vu, il n’y a vraiment rien d’étrange ici! Maintenant, je dois vite retourner chez moi pour essayer de me trouver un déguisement digne de ce nom!

Halloween. Dans cinq minutes je vais faire ma tournée. J’ai finalement décidé de me costumer en blessée. Ce n’est pas très original, je sais. Pourtant c’est la seule idée que j’ai eu, d’autant plus que je me suis cognée le front sur ma porte et que j’ai maintenant une belle prune qui  change de couleurs!

Ouf! Faire toutes les maisons pendant deux heures avec un froid glacial, c’est fatiguant! Je n’ai jamais autant amassé de bonbons de ma vie! C’était d’ailleurs très effrayant, je vous explique. Vers 19h, de longs hurlements résonnaient partout dans la ville. Tout le monde disait que c’était le monstre de la maison maudite. Ma petite enquête à ce sujet n’étant pas finie, je décide d’aller jeter un coup d’œil à cette habitation qui effraie tant les gens. Mélanie avait vraiment peur, mais elle a tout de même accepté de m’accompagner. Rendues là-bas, nous nous sommes dirigées vers le jardin, d’où provenaient les cris animaux. Quelle surprise! Ce n’était pas un montre, mais un petit chien ayant la peau sur les os, les poils longs et pleins de saleté qui nous attendait là!  Il était attaché par une longue corde et hurlait parce que c’était la pleine lune. Pauvre petit! Cela devait faire quelques mois qu’il était là, à se nourrir d’herbe et à se désaltérer dans le petit ruisseau que sa corde lui permettait d’atteindre! Mes parents contactés ainsi que la SPA, je m’en vais dormir en paix, le mystère est résolu!

Épilogue

Kaïla, le petit chien abandonné se porte très bien! Elle a vite été nettoyée et soignée ; maintenant, elle pète le feu! Le plus génial c’est que mes parents ont accepté de l’adopter! Elle me suivra dans tous les rebondissements de ma vie! Je suis encore en train de faire mes valises, direction... Quoi, vous croyiez vraiment que j’allais vous le dire?

Rendez-vous le mois prochain pour une autre aventure d’Annabelle Bizarre, c’est sûr qu’avec ce nom, je n’ai pas fini de vous étonner!

Retour
Accueil
©Chezlu 2012
Tous droits réservés