On parle souvent des mamans
On oublie parfois les papas
Venus du fond de l´Italie
De Pescara, de Napoli

Ils étaient bien souvent maçons
Devenus des mineurs de fond
Ils mettaient du cœur à l´ouvrage
Tout au bout de ce long voyage

On a grandi avec l´amour
Y avait jamais de mauvais jours
Les fins de mois étaient fragiles
Et c´était parfois difficile

Mais quand on a au fond du coeur
Des jardins parfumés de fleurs
Ils nous apportaient le soleil
Un nouveau pays des merveilles

Papa, papa, papa
Si tu n´avais pas été là
Dis-moi qu´aurais-je fait sans toi?
Papa, papa
Si tu n´avais pas été là
Qu´aurais-je fait de mes dix doigts?

Les cheveux noirs devenus blancs
Avec la pluie, avec le temps
Ils n´ont pas perdu leur accent
Et leurs mains parlent encore vraiment

Elle est arrivée enfin l´heure
De ne plus se fatiguer le coeur
De se reposer en famille
Les papas ont les yeux qui brillent

On n´a pas tous la même histoire
Non mais ça y ressemble un peu
Qui n´a pas eu envie un soir
De dire : «Papa, je suis heureux

Je suis heureux, je te le dois
Je suis ici c´est grâce à toi
Je trouve pas les mots pour dire merci
A toi et à maman aussi»

Papa, papa, papa
Si tu n´avais pas été là
Dis-moi qu´aurais-je fait sans toi?
Papa, papa
Si tu n´avais pas été là
Qu´aurais-je fait de mes dix doigts?

Toi tu m´as donné la musique
Le cœur et l´âme romantique
Avec ces instants si magiques
De tes souvenirs nostalgiques

Papa, Papa, papa
Et si un jour tu n´es plus là
Comment vais-je vivre sans toi?

Retour
Accueil
©Chezlu 2015