Il nous reste une vie malgré le temps qui court
Il nous reste une vie pour bien remplir nos jours.
Il nous reste une vie quel que soit le parcours
Il nous reste une vie pour aller vers l'amour.


C'est vrai que nous cherchons parfois
À nous raccrocher au passé
Sans trop vraiment savoir pourquoi
Et sans trop vouloir y rester.
Mais l'on sait bien, au fond de soi,
Que le temps coule au sablier
Et qu'il importe chaque fois
De vivre au présent nos journées.

Il nous reste une vie malgré le temps qui court
Il nous reste une vie pour bien remplir nos jours.
Il nous reste une vie quel que soit le parcours
Il nous reste une vie pour aller vers l'amour.



 C'est vrai qu'il y a des moments
Où nous ressentons tout à coup,
Au souvenir de nos enfants,
Comme un grand vide autour de nous…
Car on n'est pas moins leurs parents
Quand ils ont moins besoin de nous !
On peut les aimer autrement…
Qu'en les portant sur nos genoux.


Il nous reste une vie malgré le temps qui court
Il nous reste une vie pour bien remplir nos jours.
Il nous reste une vie quel que soit le parcours
Il nous reste une vie pour aller vers l'amour.


 
 
 Et c'est vrai qu'il y a des nuits
Où monte en nous comme une peur
De n'avoir pas tout réussi
Comme le voulait notre cœur.
Pourtant n'est-il pas vrai aussi
Que, pour apporter du bonheur,
Nous avons donné le meilleur
Aux nôtres autant qu'à nos amis ?


 Et s'il est vrai que l'on s'ennuie
Quand les gens s'en vont tour à tour
Et que pendant des heures on prie
Que Dieu nous réunisse un jour,
Cela s'appelle aussi la vie
Et nous n'en ferons pas le tour.
Non, ce n'est pas de la folie
Mais tout simplement de l'Amour.

Il nous reste une vie malgré le temps qui court
Il nous reste une vie pour bien remplir nos jours.
Il nous reste une vie quel que soit le parcours
Il nous reste une vie pour aller vers l'amour.
 

Il nous reste une vie malgré le temps qui court
Il nous reste une vie pour bien remplir nos jours.
Il nous reste une vie quel que soit le parcours
Il nous reste une vie pour aller vers l'amour

Retour
Accueil
©Chezlu 2015