On se fait du mal et puis on oublie.
Qu'on en a trop fait trop dit.
Dans le silence on se réfugie.
Rien n'est jamais vraiment fini.

On se déchire mieux on se détruit.
À coup de mots qu'on s'interdit.
Puis l'on s'endort après les cris.
Comme si rien ne c'était produit.


C'est dur de demander pardon.
Plus facile de dire je t'aime.
Mais quand on en fait un poème,
il y a des mots qui ont du bon,
je te demande pardon.

On se fait du mal et puis on oublie.
Les mots s'effacent avec le temps.
Perte de contrôle au coup de folie.
L'amour s'enfuit doucement.
 

On se défile pire on se défi.
On ni croit plus on est distant.
Puis on se joue la comédie,
en se disant que s'est la vie,
et tout recommence comme avant.
 

C'est dur de demander pardon.
Plus facile de dire je t'aime.
Mais quand on en fait un poème
il y a des mots qui on du bon,
je te demande pardon.

Je te demande pardon.
Car je t'ai fait de la peine.
Avais-je peur ou bien raison,
sa reviens toujours au même
c'est dur de demander pardon.
 

Et si tu lis ce poème, tu comprendras
que je t'aime, à t'en demander pardon.

Retour
Accueil
©Chezlu 2014