Irena Sendler
1910-2008

Assistante sociale, elle travaillait déjà avant la guerre auprès des familles juives pauvres de Varsovie,
qui était alors la première métropole juive d'Europe.

Cette grande dame demanda pendant la 2ème guerre mondiale
à aller travailler dans le Ghetto de Varsovie, comme plombier, serrurier.
Elle était une résistante et militante polonaise et avait une motivation bien particulière,
elle connaissait les plans d’extermination des nazis envers les juifs.
Irena a caché des enfants dans le fond de sa boite à outils qu’elle transportait à l’arrière de son véhicule
ainsi qu’un grand sac (pour les enfants plus grands)
Elle avait aussi un chien à l’arrière qu’elle avait entrainé à aboyer
quand les soldats allemands la contrôlait à l’entrée et à la sortie du ghetto.
Les soldats ne pouvaient rien contre le chien qui couvrait en fait le bruit que pouvait faire les enfants.
Elle sauva 2500 enfants en les cachant ainsi.

Elle fut arrêtée et les nazis lui brisèrent les jambes, les bras et la torturèrent très sévèrement mais elle ne parla pas.
Condamnée à mort, elle fut miraculeusement libérée sur le chemin de l'exécution
par un officier allemand que la résistance polonaise avait réussi à corrompre.


Irena garda tous les noms des enfants qu’elle avait fait partir du Ghetto et les garda
dans une jarre en verre enterrée derrière un arbre au fond de son jardin derrière sa maison.

Après la guerre, elle essaya de localiser tous les parents qui avaient pu survivre et tenta de réunir les familles.
Mais la plupart avaient été gazés ...

 Les enfants qui avaient été sauvés ont été placés dans des familles d’accueil ou ont été adoptés.

"On m'a éduquée dans l'idée qu'il faut sauver quelqu'un qui se noie,
sans tenir compte de sa religion ou de sa nationalité"
, aimait-elle à dire

Elle a toujours pensé qu'elle n'était pas une héroïne.
 "Je continue d'avoir mauvaise conscience d'avoir fait si peu", disait-elle.

"L'instinct de survie nous pousse à nous sauver nous-mêmes. Elle, elle, a sauvé les autres", avait rappelé, Elzbieta Ficowska, une "enfant" rescapée choisie pour lire la lettre d'Irena Sendler, trop faible pour assister aux cérémonies données en son honneur en mars 2007.
"J'appelle tous les gens de bonne volonté à l'amour, la tolérance et la paix,
pas seulement en temps de guerre, mais aussi en temps de paix"
,
avait écrit Irena Sendler.
L'assistante sociale catholique l'avait sauvée en 1942 alors qu'Elzbieta n'était qu'un bébé.

Le sénat polonais a recommandé sa candidature au prix Nobel pour la Paix en 2007.
Mme Irena Sendler est décédée le 12 mai 2008 à Varsovie sans avoir reçu ce Nobel.


Retour
Accueil
©Chezlu 2011