Julie Payette première astronaute canadienne
20 octobre 1963

« Un jour, je partirai dans une fusée et je ferai le tour de la Terre pour contempler le monde. » (Branswell, 1999)

Mme Payette pratique la course à pied, le ski, les sports de raquette et la plongée sous-marine.
Elle détient une licence de pilote professionnel avec qualification sur hydravion. Elle est mariée et a deux enfants 

Mme. Payette joue le piano et a chanté avec le choeur symphonique de chambre d'orchestre de Montréal, le Piacere Vocale à Bâle, Suisse, et avec le choeur baroque d'orchestre de Tafelmusik à Toronto, Canada.
Elle parle français et anglais, espagnol, italien, Allemand et Russe.

Extraits de quelques conférences
« Une personne polyvalente est quelqu’un dont les acquis et la personnalité lui permettent de s’adapter à toutes les situations. Il s’agit d’un mode de vie idéal, non seulement pour les astronautes potentiels, mais également pour toute personne qui aspire à l’excellence. »

« Ma vie a toujours été très remplie, mais également bien équilibrée.
L’équilibre et la variété constituent un exutoire crucial pour toute personne très performante, et je ne fais pas exception. »

« Nous écoutons également beaucoup de musique dans l’espace. À bord de la station spatiale, nous n’avons ni famille, ni air frais, ni nourriture fraîche; sans l’exutoire et le réconfort que procure la musique, il serait presque impossible de travailler.

« À bord d’un astronef, nous devons être des spécialistes techniques et des personnes à tout faire. Nous sommes tour à tour scientifiques, ingénieurs, cuisiniers, responsables du ménage, réparateurs, pilotes et travailleurs de la construction de la station spatiale internationale. De plus, nous nous substituons aux scientifiques qui ne nous accompagnent pas et effectuons des expériences pour eux. Nous devons nous préparer à tout. »

« Les gens ont l’impression que nous sommes parfaits, que nous sommes des robots, mais ce n’est pas le cas. Nous sommes tout simplement des personnes qui ont les compétences et la personnalité qu’il faut pour bien faire ce travail.
Les êtres humains sont des êtres humains. »

« Par exemple, lorsque le comité de sélection m’a interrogée au sujet de mon esprit d’équipe, j’ai tiré parti de mon expérience en tant que choriste pour prouver que je ferais une excellente astronaute. J’ai démontré que le seul moyen pour une dizaine de personnes de faire de la belle musique était de bien travailler en équipe. Il ne fait donc aucun doute que mes antécédents musicaux ont contribué à ma réussite dans cette extraordinaire carrière. »

Retour
Accueil
©Chezlu 2011