.

.

 

Mon clocher


Je vous ai vu naître et je vous vois partir,
Mais vous me rappelez tant de souvenirs.
En évoquant ces mille confidences,
Je me sens heureux, et mon cœur bat la cadence.


Je scrute l’horizon, de mon haut perchoir, 
Où de magnifiques montagnes s'étalent à la chaîne.
Je hume ces parfums qui montent dans le soir,
Tandis que les passants défilent dans le noir.


Ma voix fulmine d’allégresse au réveil des premiers-nés,
Mes mains tambourinent la cadence pour les nouveaux mariés.
Mon cœur bat la chamade pour la vaillance des aînés,
Et tout mon être tressaille de joie, pour l’annonce de la nouvelle année.


Lorsque pour moi, ma dernière heure sera venue, 
Dans un dernier élan, je prendrai mon envolée,
Je voudrais vous dire en toute fierté,
Que je suis heureux, là-haut dans les cieux.



                                                                                                Hajem8 (1991)

 

 

 

.

Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2006
Tous droits réservés