Mon grand-père maternel

Quelle merveilleuse histoire …

Mon grand-père, un vrai cadeau de la vie.
Tous les enfants assis en rond comme par magie,
Passaient des heures près de lui
Pour boire un peu de son ciel fleuri.

Il était de nature bien trempée,
La douceur émanait de son visage carré.
Son sourire enveloppé de sa belle moustache blanche taillée,
Me submergeait comme une fleur étalée.

Ce magicien des mots attirait tous les enfants,
Il savait inventer les rêves et les chimères,
Et les décrire avec un pinceau de lumière.
Courbé dans sa vieille berceuse, qui craquait sous les ans.

Personne n’avait d’inquiétude quand il était là,
Car sa voix nous envahissait comme un torrent de soleil.
La fertilité de son imagination et ses rires aux éclats,
Nous amenaient dans des voyages sans pareil.

On aurait dit qu’il était porté par une paire d’ailes gigantesques,
Quand il nous entraînait avec lui dans ces pays mystérieux,
Penché sous la lampe, il nous chantait des airs langoureux,
Enveloppé d’amour et de fables romanesques.

Il avait laissé tous ses trésors près d’un ancien miroir,
Bien étalés dans le fond d’un vieux tiroir,
Dans sa jolie chambre close,
Où se flétrissait un bouquet de roses.

L’ombre dessine un sourire à la fenêtre de mon cœur,
Quand je pense à lui et que je revois son violon dans la penderie,
Je me rappelle ces vieilles chansons de bonheur,
Et je voudrais retrouver sa présence et sa chaleur.

Doucement il est parti.
En secret au bord de la nuit
Pour aller se reposer sans bruit,
Là- haut dans la galaxie.

Hajem8 (à mon grand-père ) mi- nov 2008
 


Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2006
Tous droits réservés