.

 

 

Maman

Quand j’étais un petit enfant,
Endormie dans mon grand lit blanc,
Toi, tu venais comme un ange béni,
Me caresser et me parler du paradis.

Quand j’étais une jeune fille
Tu étais la fée aux doigts agiles,
Tu faisais mille merveilles,
Une abeille sans pareille.

Quand j’étais une jeune maman,
Tu consolais mes tout petits,
Pour égayer leurs jours de pluie ,
Tu leur chantais de douces mélodies.

Quand je suis devenue grand-maman ,
Tu étais là avec ton sourire bien grand,
Pour soulager leurs cœurs meurtris,
Et consoler les plus démunis.

Quand je vois l’œuvre de ta vie,
Je viens te dire merci,
Maman tu es la plus belle,
J’aurais voulu que tu sois éternelle.

                                                                                       Hajem8 (octobre 2006)
 

.

Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2007
Tous droits réservés