Mon ami Pistache

Petite boule rousse, au ventre de neige,
Tu te niches dans la vieille grange penchée,
En grignotant tes noisettes à saveur de rosée.

Ta robe rutilante sous le soleil d’automne, 
Te protège et te camoufle de loin, 
Sous les rameaux du grand sapin.

Après plusieurs heures de galopades,
Avec ta queue échevelée,
Tu déferles avec entrain près du ruisseau, assoiffé.

Tu pourrais aller au bout du monde,
Dans une cage dorée.
Et donner des spectacles à la ronde.
Pour le grand cirque en tournée.

Tu préfères rester près de la source verte et pure,
Et gambader en toute liberté,
Pour ne jamais quitter les bleus azur,
Et les fleurs des mois de mai.

Dans ton nid, des touffes de poil poussent de petits cris. 
Te demandant des noisettes avec peu de pain,
Pour satisfaire leur appétit,
Et apaiser un peu leur faim.

Gentil écureuil reste toujours ici,
Pour égayer mes jours d’ennui,
Et apporter à tous mes amis,
Un brin de soleil et de vie.

                                                       Hajem8  (février 2007)
 

 

Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2006
Tous droits réservés