.
 

Octobre

Le mois où des couleurs fantastiques s'estompent peu à peu,
Vert, orange, pourpre et bariolé,
Offre à nos yeux une panoplie de beauté.
Ce monde merveilleux, rend mon coeur heureux.
 

Les pommes, belles à croquer, sous le soleil doré,
S'étalent dans le verger, avant les dernières gelées.
Les oiseaux à toute volée chantent dans les cieux
Pour nous dire adieu, d'un air gracieux.
 

Quelques brins de neige roulent dans la poussière
Pour recouvrir de blanc la terre toute entière,
Ô érables adorés, votre nudité, vos bras décharnés,
Debout sur les coteaux craquent sans se briser.
 

Mon âme bien émue, semble un peu perdue.
Une chanson douce dans la brise d'automne,
Comme une inconnue, siffle dans le vent,
La brise fredonne, hiver soit le bienvenue.

                                                            Hajem8  (sept2006)
 

 

 

.

Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2006
Tous droits réservés