.
 

 

 

 

.

Ma petite truite

Dans le gai ruisseau, près de la clairière,
Sous une couche d’eau, deux jolis yeux clairs.
Un mini vermisseau, se balade plein de gaieté,
Sous le soleil chaud, se souciant peu du danger.

Elle arrive en sursaut et finit par l’attraper,
Sous la branche du haut, pour n’en faire qu’une bouchée.
On ne voit plus que son dos, la truite s’est régalée,
Elle retourne au dodo, il n’est plus qu’un prisonnier.

Ô joli vermisseau, le prince va te délivrer,
Il t’accrochera là-haut. où tu y passeras l’été.
Et toi comme un passereau, dans toute ta légèreté
Tu chanteras un beau duo, pour tes amis venus pêcher.

À son tour sous le rameau, dans un coin bien caché,
Elle arpentera le ruisseau, en prenant garde de ne rien avaler.
Elle te parlera bientôt, et te dira regretter,
De t’avoir mangé si tôt, t’enlevant toute ta liberté.

Et dans un joli bateau, dans une feuille toute enroulée,
Tu retourneras aussitôt, près d’elle pour l’éternité.
Sous le beau soleil de mai, vous ne ferez plus qu’un duo,
A chanter tous les mots, de vos deux cœurs entrelacés.

                                                         Hajem 8 (29-10-96) 

 

 

 

.

Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2007
Tous droits réservés