.

 

 

Mon premier vol (direction Sept-Îles)


Le temps est clair, je scrute l’horizon,
Les moteurs vrombissent,
L’avion avance sur la piste,
Fébrile, j’attends avec entrain
Ma valise à la main.

Une volée d’oiseaux 
Planent tout près de moi,
Semblant m’inviter à les suivre,
Sur le chemin des étoiles.

Nous décollons à l’heure prévue,
Quelle frénésie de se laisser emporter,
Dans cette masse de bleu ouaté,
En admirant l’envers du paysage.

Un soleil rougeâtre s’enfuit lentement,
Les maisons blotties les unes contre les autres,
Se faufilent dans le lointain,
Parmi les routes qui serpentent les lacs et les forêts.

Nous valsons d’un bord et de l’autre,
Devant nous une percée de lumière jaillit,
À droite, les nuages roses et joufflus se baladent, 
Derrière nous, un sillon gris se dessine. 

Je me laisse bercer, doucement une paix m’enveloppe,
J’élève mon cœur et je ressens un amour profond,
Une louange et une gratitude,
Envers tout cet univers qui m’encercle.

Par le hublot, j’aperçois à nouveau,
De minuscules autos, et de jolis bateaux.
Quelle frénésie et quelle splendeur, 
D’avoir pu goûter une si belle traversée.

                                                                          Hajem8 (17 déc.2006)


 

 

.

Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2007
Tous droits réservés