Le rat musqué

Un rat musqué a pointé le bout du nez,
Près du grand quai au mois de mai.
J’ai voulu l’attraper, il s’est caché,
Et s’est mis à nager, sous le soleil doré.

Dans le canot frais peinturé
J’ai voulu ramer,
Près de moi il a plongé et je fus toute mouillée.
Il a bien rigolé, quand l’eau m’a aspergée,
Je suis restée bouche bée avec mes jeans trempés.

Il m’a salué avec sa tête penchée,
Je l’ai laissé aller en toute liberté,
Près des roseaux fanés il s’est camouflé,
Avec l’écho lointain je me suis mise à chanter.

                                                                     Hajem8 (oct  20
06)

 

.

Retour au menu
Accueil
Creation ©Chezlu 2007
Tous droits réservés