Solitude


Il est parti……me voilà seule…

Au pays de l’amour,
Au pays sans retour.

Dans l’air parfumé d’une jolie journée d’automne,
Tu t’es endormi dans ce mélange coloré et d’une rare beauté,
Tu te sentais las, fatigué, humain et homme,
Au plus profond de tes pensées. 

La lune blanche s’est penchée sur toi,
Mais dans un autre monde, tu restes sans voix.
Plus haut que l’espace et le temps,
Tu regardes filer les ans.

Ton corps est inerte, tu voudrais renaître,
Pour pouvoir rire, causer et aimer,
Mais un jour tout s’arrête,
Ce n’est pas facile d’oublier.

Dans la chaleur de ma maison,
J’ai beau me faire une raison,
Mais tout au fond de mon cœur,
Je ne sens plus ta douceur. 

J’ai fermé mon cœur à tous mes rêves,
Tous mes projets sont restés en plan.
Tes yeux bruns et tes cheveux d’argent,
Ton rire…….non rien ne s’achève.

Au fil des ans, tu reviendras pour refleurir,
Nos cœurs et nos espoirs fous.
Avec douceur, paix et amour,
Ce sera un merveilleux jour.

Dans mes rêves, pour moi, tu seras,
Un vent sur les blancs flocons, 
Une goutte d’eau dans l’océan,
Une étoile dans la sphère de l’infini.

Qu’il est beau ce monde,
Partout à la ronde,
Vogue dans la lumière,
De toi je suis fière.

                                                                   Hajem8  (mars 2007)

 

.

Retour au menu
Accueil
Création ©Chezlu 2007
Tous droits réservés